Accueil > Apprendre > Le Canoë-Kayak

Accessibilité







E-Remous

newsletter


Recherche


Partenaires

CR Ile-de-France

CNDS

Fdration Francaise de Cano-Kayak

Le Canoë-Kayak

 

Le canoë-kayak est une activité physique sportive ou récréative, pratiquée avec des embarcations propulsées à la pagaie, notamment le canoë, le kayak, le raft, ou la pirogue. Cette activité est également désignée par « sports de pagaie ».

Le canoë-kayak se pratique en loisir ou en compétition, dans les milieux d'eau calme (étangs), d'eau vive (rivières) et maritime (estuaires, mer). La sécurité implique la maîtrise du bateau, un entraînement technique et physique, l'équipement, l'information préalable des conditions du parcours (météo, état du parcours), l'encadrement, etc., variables selon le type de pratique.

L'intégration en occident au XXe siècle du canoë, du kayak, du raft et de la pirogue dans une discipline sportive globale, ainsi que la redéfinition linguistique avec l'invention de ce terme composé, ont certainement participé à la réappropriation de ces pratiques ancestrales issues d'autres cultures.

Le canoë

Il semble que les premiers d'entre eux consistaient en de simples troncs d'arbres évidés (pirogues). De par le monde, bon nombre de peuples (en Afrique, en Amazonie) ont encore recours à ce type d'embarcations, parfois dotées de voiles et d'un balancier (barre de bois parallèle au flanc du bateau et reliée à la mâture par des barres transversales). Le canot à voiles malais en est un exemple caractéristique. On trouve également des embarcations faites d'un assemblage de ballots d'herbes ou de roseaux. Elles ont été utilisées en Sardaigne, en Inde, en Égypte, au Mexique, sur le lac Titicaca (entre le Pérou et la Bolivie) et en Californie, par les premiers habitants de l'Amérique du Nord.
Nés en Amérique du Nord, les premiers canoës furent fabriqués à partir d'armatures en bois recouvertes de peaux de bêtes ou d'écorces. Cette technique de base fut ensuite améliorée par l'utilisation d'enduits de résine de pin. L'embarcation sera notamment utilisée à la fin du XVIIe siècle par les «coureurs des bois», marchands de fourrure et autres trappeurs du continent nord-américain, qui apprécient l'embarcation pour sa grande mobilité. Depuis son origine, le canoë se distingue par son moyen de propulsion, la pagaie dite «simple», composée d'une «pale» prolongée d'un manche terminé par une poignée appelée aujourd'hui «olive». La configuration de cette pagaie a induit l'utilisation d'une technique toujours appliquée aujourd'hui, permettant de pagayer d'un seul côté sans changer de bord: le «col de cygne».

 
Le kayak 

Invention des Inuit (Esquimaux), le kayak, quoique assez proche du canoë, diffère tout d'abord par la position assise à adopter pour sa pratique. L'embarcation, dès son origine, n'a été conçue que pour le transport d'une personne. Composé d'une armature d'ossements, le kayak était recouvert. Moins volumineux que le canoë, le kayak est propulsé par une pagaie double. En combinant l'utilisation de cette pagaie à une technique de pontage (une jupe ajustée à la taille du pagayeur d'une part et au pourtour de l'habitacle appelé «hiloire» d'autre part) les premiers utilisateurs ont pu développer la technique de «l'esquimautage», méthode toujours pratiquée aujourd'hui, et qui permet de retourner le bateau en cas de chavirage. 



La pratique de compétition en eau calme débute en Angleterre en 1865. La France (1869) et l'Amérique du Nord (1871) suivent. La fédération internationale est créée en 1924 ; elle organise les premiers championnats d'Europe en 1933 et les championnats du monde en 1938. Le programme olympique comprend des courses en eau calme depuis 1936. Les premiers clubs de canoë-kayak français voient le jour en 1904 et la Fédération Française de Canoë-Kayak nait en 1931.
En eau vive, la première compétition se tient en 1939 en Allemagne. La Coupe du monde est créée en 1945 et le slalom en eau vive est inclus au programme olympique en 1972. Le premier championnat du monde de descente de rivière est couru en 1959 sur la Vézère (France).




Eau calme

 Course en ligne

 Kayak polo

 Marathon

 Dragon boat

 Randonnée

Eau vive

Slalom 

 Descente

Rivière sportive 

 Haute rivière

Freestyle 

 Rafting

 Nage en eau vive

Mer

Wave-ski 

Merathon

 

Va’a 

 Kayak de mer

Ocean Racing 

 

Comité Régional d'Île de France de Canoë-kayak - 47, quai Louis Ferber - 94360 BRY SUR MARNE - FRANCE - CNIL n° 755692
Courriel : contact@crifck.org - Téléphone, Fax : 01 72 46 97 43 - Crédit photos et Copyright : CRIFCK / FFCK 2008 -2017
Plan du site - Accessibilité - Mentions légales - Interface d'administration - Webmail - Serveur FTP - Gestion des heures - Agence web : Agoraline.fr