CRIFCK: Kayak au féminin - Kayak au féminin : Interview de Vanina Paoletti, membre de l'Equipe de France Junior de Descente et de Course en Ligne 2014

Accessibilité



E-Remous

newsletter


Recherche


Partenaires

Rgion Ile-de-France

Agence National du Sport

Fdration Francaise de Cano-Kayak

Kayak au féminin : Interview de Vanina Paoletti, membre de l'Equipe de France Junior de Descente et de Course en Ligne 2014

Article Mis en Ligne le 04-12-2014

Vanina Paoletti

Licenciée au club de Joinville Eau Vive

Membre de l'Equipe de France de Descente et de Course en Ligne 2014

Interview de Stéphanie Vigier

 

Stéphanie Vigier : Vanina, qu'est-ce que tu aimes dans la pratique du canoë-kayak, d’où te vient cette passion ?

Vanina Paoletti : Mes deux ainées ayant été membres des équipes de France de descente, on peut dire que le kayak, c’est une histoire de famille chez les Paoletti ! 

Au début, le kayak c’était pour faire comme mes sœurs. Je les suivais aux quatre coins de l’Europe. J’ai toujours été leur première fan. Maintenant les rôles se sont inversés mais ce sont assurément elles qui m’ont donné le gout de ce sport si particulier. J’ai essayé pas mal d’autres sports mais je suis inlassablement revenue au kayak.

Le kayak, c’est un peu un jeu ! On joue avec nos limites, on joue avec l’eau, on recherche l’osmose. Avant, c’était juste pour passer du temps avec mes copains. Maintenant, on ne peut pas le cacher, c’est aussi pour la recherche d’adrénaline et pour repousser mes limites. Ce qui n’a pas changé ce sont les sensations. Elles sont juste de plus en plus fortes avec le temps.

S. V. : Qu'est-ce qui t'attire dans la pratique en compétition ?

 

V. P. : Ca a toujours été une évidence, j’ai chopé le virus de ce sport de glisse et avec, le goût de la compétition. J’ai beaucoup de mal à me satisfaire des courses que je fais. Je pense que cela m’est arrivé une seule fois. C’était lors des sélections équipe de France junior 2014 sur l’Ubaye. Lorsque j’ai passé la ligne d’arrivée je savais que, quel que soit le résultat je serais heureuse de ce que j’avais produit. A ce moment-là, la phrase que l’on m’avait tant répétée a pris tout son sens « Tu n’es pas dans un objectif de performance mais de réalisation ».

Pour moi c’est, avant tout, ça la compétition : repousser ses propres limites. Pour toujours aller au bout de soit même. Etre au départ et avoir envie de décrocher la lune dans l’unique but de produire une belle course. Quand je suis sur la terre ferme, j’ai toujours cette boule dans le ventre. Mais une fois dans mon kayak, tout s’envole, c’est libérateur. Pour s’exprimer, certains dansent, certains écrivent, d’autres parlent, moi, je pagaie. A un certain moment le bateau et la pagaie ne sont plus seulement des outils de pratiques sportives mais deviennent un moyen de s’exprimer et de se libérer. Mais pour le comprendre,… il faut le tester…

 

 


Partager:

Comité Régional d'Île de France de Canoë Kayak et Sports de Pagaie - 3 Route de Torcy – 77360 VAIRES SUR MARNE - FRANCE - CNIL n° 755692
Courriel : contact@crifck.fr - Téléphone : 07 69 73 40 39 - Crédit photos et Copyright : CRIFCK / FFCK 2008 -2021
Plan du site - Accessibilité - Mentions légales - Interface d'administration - Webmail - Agence web : Agoraline.fr