Accessibilité








E-Remous

newsletter


Recherche


Partenaires

CR Ile-de-France

CNDS

Fdration Francaise de Cano-Kayak

KAYAK AU FÉMININ : Bilan week-end à Saint Laurent Blangy - 1er et 2 juillet 2017

Article Mis en Ligne le 06-07-2017

KAYAK AU FEMININ 

Bilan week-end à Saint Laurent Blangy - 1er et 2 juillet 2017

   

8 stagiaires – 1 cadre

Eh bien oui, ce weekend de formation ne fut pas "banal".   Il y aura certainement un " avant" et un " après" Blangy. Le week-end s'annonçait pluvieux, voire torrentiel et finalement, comme souvent, la pluie nous a été épargnée, et le soleil était de la partie l'après-midi.

Le site de St-Laurent-Blangy est un site idéal pour un week-end sur le bassin : toutes les commodités sont sur places, pas besoin de faire et défaire la remorque une fois sur place.

Arras est une jolie ville qui mérite d’aller y jeter un œil. Il faut aussi souligner que Marie-Christine Pham est un vrai cordon bleu et nous a régalé pendant le weekend.

Le bassin est installé dans une dérivation de la Scarpe, rivière locale, abritant tout une petite faune locale pas farouche du tout.  Poules d'eau, foulques et nettes rousses (très rares !) allant jusqu'à faire leurs nids sur les bords.

L'eau qui était froide le matin, était douce l'après-midi, jusqu'à nous permettre de tester, sans hésiter, la nage en eaux vives et les torpilles pour se rouler sur la zone marmiteuse avant de rejoindre la berge.

Mais avant de nous jeter à l'eau, quoi que certaines n'aient pas renoncé longtemps à ce plaisir, nous avons fait quelques descentes en apprivoisant les courants.

Révision des fondamentaux :

Les premiers exercices sur les figures de base (bac/reprise/stop) sur les parties les plus calmes du bassin.  On a travaillé sur les phases d’approche (reprise/stop/rythme de pagayage) : orienter son bateau par rapport au courant selon son projet de déplacement, déplacer son regard vers l’objectif.

L’approche du surf a également beaucoup plu aux stagiaires, utiliser le (peu) de reliefs pour naviguer était pour certaine une première et une agréable découverte.

Les filles ont pu commencer à être autonome en construisant leur projet à l’aide des indications du cadre.

La majestueuse Place des Héros d'Arras, majestueuse, avec le beffroi en bout, les as accueillit - à juste titre après notre pique-nique du samedi - pour un café. Un bref, mais divertissant intermède avant de retourner à l'assaut du stade d'eau vive avec 3 pompes !

Sur le deuxième jour, 2 groupes de niveaux ont été formé :

  • L’un continuant sur les manœuvres de base et la prise de confiance,
  • L’autre travaillant sur des choses un peu plus avancées.
Dans nos stages il n’y a pas de jugement au contraire on y trouve de la coopération, des rires, de la curiosité, du soutien moral, de la bonne humeur et de l’amitié. En autre une ambiance de colo d’ados.
Le fait que les filles soient entre elles leur a permis de se sentir en confiance, sans se dévaloriser par rapport à d’autres personnes d’un « meilleur niveau ». Plusieurs sont passées d’une attente de consignes précises à des prises d’initiatives. Les stagiaires ont souligné plusieurs fois le plaisir de pouvoir se retrouver entre filles (apparemment la présence de..  N’a pas été problématique ). Il y’a eu pas mal de bains, mais elles ont pris ça avec humour et philosophie, n’oubliez pas de toujours insister sur la lecture de rivière, et utiliser les forces en présence de vos avantages et non lutter contre. Malgré que certaines précédentes expériences n’eussent pas été agréable, toujours vous dire « Allez on y va, allez il faut que tu progresses ! »
On remarque également que sur les deux jours de stage, l’évolution a été frappante, il y a eu :
  • Beaucoup plus d'autonomie,
  • Plus d'engagement dans la navigation,
  • Une attitude plus dynamique.
L’intérêt des stages féminins est évident. Les filles ont un manque de confiance en elles du fait qu’elles soient beaucoup encadrées (au sens large) par des hommes qui sont à la fois protecteurs et directifs, et les filles se laissent guider.
Ce genre de weekend permet et incite à prendre des initiatives dans leur navigation tout en leur faisant prendre conscience qu’elles sont capables de faire plus de choses qu’elles ne le pensent au départ. »
Grâce à ce stage et aux risques croissants elles ont repris confiance en elles, mais le plus important c’est que toutes se soient fait plaisir en navigant ce weekend !

Vivement le prochain stage !

 


Les sentiments des stagiaires :

1er sentiment : « Grace aux bons conseils et à la bienveillance de notre coach Thibault très à l'aise avec son groupe féminin, mais aussi grâce au regard indulgent et à l'entraide qui a régné dans la troupe. Il est vrai que je partais en me " poussant un peu", étant plus à l'aise en eau salée qu'en " eau à bulles".

2ième sentiment : « Non seulement nous avons toutes progressé mais en plus on a rajeuni le temps d'un Week-end ! Il y a quelque chose dans cette eau, non ? »

3ième sentiment : « J'étais jalouse ! Comment, ces tout petits oiseaux et les poussins arrivent à faire des bacs superbes et moi..............je rame ! ».

4ième sentiment : « Hop vogue la galère, en route pour la grande descente avec pour consigne, au passage des seuils, de planter une première pâle juste avant la mousse, et la deuxième, juste après la mousse, pour se tirer de cette vague qui vous arrête dans votre élan et rester maître de son embarcation.  Stops et hélicoptère dans les remous, de vraies truites ! »


Partager:

Comité Régional d'Île de France de Canoë-kayak - 47, quai Louis Ferber - 94360 BRY SUR MARNE - FRANCE - CNIL n° 755692
Courriel : contact@crifck.org - Téléphone, Fax : 01 72 46 97 43 - Crédit photos et Copyright : CRIFCK / FFCK 2008 -2017
Plan du site - Accessibilité - Mentions légales - Interface d'administration - Webmail - Serveur FTP - Gestion des heures - Agence web : Agoraline.fr